Yann Kersalé, artiste de la lumière

Yann Kersalé utilise la lumière comme une matière qu’il sculpte, architecture, sublime. A l’Espace de la Fondation EDF, son exposition « Sept fois plus à l’Ouest » étonne ! Prolongée jusqu’au 25 mars en raison de son succès, elle offre une plongée dans un univers inédit.

Effets de lumière et pertes de repères

Profondeur de lames – Effets d’algues vertes et bleues souples suspendues.
Captation des Prairies Sous-marines, Oceanopolis, Finistère. ©Yann Kersalé

Dans la rue Récamier, une impasse au charme insoupçonné et juste après le restaurant sélect people La Cigale-Récamier, on découvre un bâtiment de la Fondation EDF qui accueille la plus surprenante des expositions.

Devant une porte noire, on s’engouffre dans une profonde obscurité pour un parcours déroutant où les installations artistiques multisensorielles apparaissent comme des instantanés poétiques…Sur un fond noir, la nuit, une matière première pour le plasticien qui, en contraste, fait jaillir les impressions lumineuses, les nuances de gris et d’ombres… Des sons de vagues et de vent plongent définitivement le visiteur dans une autre dimension…

Une mise en abyme des captations 

La Dorsale des Vents – Stalactites en led sur lesquelles se reflètent des
images d’eau – Installation-Captation Le Sillon Noir, Pleubian, Côtes d’Armor.

Outre le clin d’oeil à l’univers décalé de l’artiste, le titre de l’exposition « Sept fois plus à l’Ouest », fait référence aux 7 installations proposées dans l’Espace et aux origines bretonnes de Yann Kersalé…
7 lieux en Bretagne ont été mis en lumière par le plasticien puis ont fait l’objet de captations à l’heure bleue, celle du crépuscule d’été… Ambiances recueillies jusqu’à l’aube pour être transformées puis « mises en abyme » en créations artistiques. On retrouve, cependant, à peine la topographie dans l’oeuvre finale… Reste l’intention narrative poétique…

Magie bleutée

Verticale Allongée –  L’Appel du large
 Captation, Phare de l’île Vierge, Plouguerneau, Finistère

Yann Kersalé, né en 1955, a réalisé plus d’une centaine de projets et d’expéditions-lumière. Il habille également, à la demande d’architectes connus, de nombreux monuments dans le monde : les lumières du Sony Center à Berlin pour Helmut Jahn,  les pulsations rouges de la verrière de l’Opéra de Lyon ,  la mise en lumière du Musée du Quai Branly à Paris ou de la Tour Agbar à Barcelone, pour Jean Nouvel. De Bruxelles à Séoul, d’Abu Dhabi à Copenhague, Yann Kersalé mutliplie les projets… Il est le précurseur français de la mise en lumière architecturale.

Des enfants s’amusent dans l’installation
« Profondeur des Lames ».

Son oeuvre est marquée par les éléments qui lui sont chers… Il sublime l’urbain, capte l’empreinte du passé – les alignements de Carnac – s’imprègne des éléments naturels et magnifie l’eau, élement central dans cette exposition…Outre une scénographie inédite, l’impression bleutée nous imprègne… Cette lumière bleue d’été qu’il a observée du crépuscule jusqu’à l’aube, lorsqu’il était docker à Douarnenez, et qui depuis 30 ans nous emmène dans des expérimentations lumineuses inédites…

Yann Kersalé – Sept fois plus à l’Ouest
Jusqu’au 25 mars 2012 – Entrée libre
De 12h à 19h00 sauf les lundis et jours fériés.
Espace Fondation EDF
6, rue Récamier -75007 Paris (Métro Sèvres-Babylone)
http://fondation.edf.com/edf-fr-accueil/edf-fondation-151001.html

Présentation vidéo de l’exposition :
http://www.edf.com/html/fondation/videos/yann_kersale.html

Site de Yann Kersalé :
http://www.ykersale.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s