Gérard Fromanger colore le monde

Le Centre Pompidou à Paris propose une exposition inédite consacrée à Gérard Fromanger, artiste inclassable qui a créé une oeuvre aux multiples influences, à la fois recherchée et accessible.

La vie en Technicolor

Gérard Fromanger - Centre Pompidou

Vue d’ensemble de l’exposition au Centre Pompidou avec au premier plan
l’installation Souffles, une demi-sphère en Altuglas qui reflète le monde.

A première vue, l’oeuvre de Gérard Fromanger peut donner une impression pop et légère, dominée par des cercles et des silhouettes de toutes les couleurs… Une énergie vitale émane de ses créations depuis 1964. Pourtant en se penchant davantage sur ses toiles, les thèmes laissent transparaître un souci constant de l’actualité. Gérard Fromanger est un passionné d’histoire et son oeuvre suit les tumultes du monde… Les grands cercles rouges ou les demi-sphères en plexiglas apparaissent tels des soleils rouges et évoquent l’embrasement révolutionnaire qu’il soit associé au Vietnam ou à Mai 1968.

Une foule multicolore

Gérard Fromanger, Corps à corps, bleu - Paris, Sienne 2003-2007

Gérard Fromanger, Corps à corps, bleu – Paris, Sienne 2003-2006

« J’ai très vite choisi comme alphabet le spectre des couleurs », dit Gérard Fromanger… Les couleurs se retrouvent également associées aux passants et à la foule, thèmes récurrents dans son oeuvre. Toujours en mouvement, les silhouettes traversent différents événements : des migrants amassés sur un bateau ou des manifestants lors des événements de Mai 1968.  Il tournera avec Jean-Luc Godard, un Film-Tract que l’on peut visionner à l’exposition. La dimension contestataire de ses créations séduit les intellectuels à l’instar des philosophes Michel Foucault ou Gilles Deleuze qui affectionnait particulièrement une demi-sphère Soleil jaune.

Gérard Fromanger Peinture-Monde, Blanc de titane, 2015. Série Le coeur fait ce qu'il veut (2)

Gérard Fromanger, Peinture-Monde, Blanc de titane, 2015. Série « Le coeur fait ce qu’il veut »

Très tôt, Gérard Fromanger a fréquenté des personnalités hors de son champ artistique, nourrissant ainsi sa réflexion sur le monde. Né en 1939 à Pontchatrain dans les Yvelines, il étudiera à l’Académie de la Grande Chaumière et au cours du soir de la Ville de Paris avant d’entrer à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts, qu’il quitte rapidement. Le sculpteur César le remarque et lui prête son atelier. Il se lie d’amitié avec Jacques Prévert ou Alberto Giacometti. Plus tard, il découvrira la Chine dans les années 1970 avec le cinéaste néerlandais engagé Joris Ivens. Son ouverture au monde se reflète également dans les lieux où il a travaillés : Londres, Berlin, Tokyo, Abidjan, New-York… Il vit désormais entre Paris et Sienne.

Sous les pavés, des couleurs !

Florence, rue d'Orchampt, 1975Gérard Fromanger : Florence, rue d’Orchampt, 1975.

D’autres formes d’expressions sont également présentées : des sculptures et des peintures qui sortent du cadre, comme une fenêtre sur le monde, et des dessins remarquables : il esquisse en quelques traits des portraits toujours avec la même gamme chromatique. Gérard Fromanger aurait pu appartenir au mouvement du Pop Art ; il s’est inscrit dans celui de la Figuration narrative qui s’en rapproche mais qui revêt une dimension politique plus affirmée. Les couleurs semblent exprimer la part de rêves et de passions en contraste avec la grisaille et le réalisme du monde. Comme il le dit lui-même « Entre le marché de l’art et l’histoire de l’art, j’ai toujours choisi l’histoire ».

Gérard Fromanger – Jusqu’au 16 mai 2016
Centre Pompidou
75004 Paris (Métro Hôtel de Ville ou Rambuteau)
www.centrepompidou.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s