L’énigme Duchamp

Le Centre Pompidou à Paris consacre une exposition à Marcel Duchamp sous l’angle moins connu de ses tableaux. Les autres aspects de sa création ne sont pas éludés… Une oeuvre qui se révèle à la fois passionnante et énigmatique !

Duchamp 3Marcel Duchamp, Le Passage de la Vierge à la Mariée (1912)
d’inspiration cubiste.

Marcel Duchamp (1887-1968) est considéré comme l’un des artistes-phares du XXème siècle, précurseur de l’art contemporain. Perçu surtout comme un provocateur iconoclaste, il a inventé les fameux « ready-made », des objets « tout faits » esthétiquement neutres, qu’il transforme a minima pour les ériger en oeuvres d’art. Les plus célèbres sont « Fontaine » (1917) un urinoir renversé et « L.H.O.O.Q. » une carte postale cheap de la Joconde parodiée, à laquelle une moustache et un bouc ont été ajoutés.

Marcel Duchamp

Deux oeuvres-clés de Marcel Duchamp : Nu descendant un escalier (1912)
et L.H.O.O.Q. (1919) une parodie de la Joconde au titre qui veut dire à la fois
« Look » en anglais 
et qui est l’allographe en français de « Elle a chaud au cul ».

Aussi, imprégné de ces clichés, il est surprenant de découvrir dans cette exposition, à quel point Marcel Duchamp est un artiste complet – films, vidéos, installations, dessins, caricatures – et surtout un peintre de talent. Un comble lorsque l’on sait qu’il fut accusé d’avoir « tué » la peinture ! On suit  son parcours artistique, ses expérimentations – nus, Rayons X, cinétique – et ses influences picturales. Ainsi ses créations cohabitent avec des Kandisky, Redon ou Robert Delaunay. Il a exploré différents courants dont le fauvisme, le néo-impressionnisme et surtout le cubisme, réalisant son chef-d’oeuvre « Nu descendant un escalier ».

Le Grand Verre - Duchamp

 Le Grand Verre (1915-1923) connu également sous le titre
« La Mariée mise à nu par ses célibataires », une oeuvre inachevée

et mystérieuse.

L’exposition a beau être axée sur la peinture, tout le parcours semble pensé pour nous mener au point d’orgue, une installation connue sous le titre « Le Grand Verre »; oeuvre inachevée qui a nécessité dix ans de réflexion, une énigme éternelle ! Des notes sont censées apportées des explications. Marcel Duchamp a pris l’habitude de recomposer certains tableaux classiques avec des objets. Certains spécialistes voient dans le Grand Verre, une représentation des Ménines de Velasquez, une influence du surréalisme qui préfigure l’Art Conceptuel.

Cette exposition se révèle une exploration très étonnante; au départ on se demande ce qui pourrait nous éblouir; on en ressort séduit comme si l’on avait eu accès à une autre dimension, sans pour autant tout comprendre… Une expérience fascinante !

Marcel Duchamp, La Peinture, Même
Jusqu’au 5 janvier 2015
Centre Pompidou
75004 Paris (Métro Hôtel de Ville ou Beaubourg)
www.centrepompidou.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s