Vincent Darré x Poltrona Frau, design surréaliste au Bon Marché !

Vincent Darré est un designer très parisien, esthète excentrique et néo-surréaliste. La Maison italienne Poltrona Frau l’a invité à revisiter son mobilier. Une alchimie étonnante à découvrir au Bon Marché sous forme d’appartement parisien baroque !

Vincent Darré x Poltrona Frau au Bon MarchéA l’avant-plan à droite, le fauteuil Letizia de Poltrona Frau, style 1950, habillé
par un tissu Pierre Le Tan par Vincent Darré dans un esprit Comic Strip.

Les vitrines de la rue de Sèvres donnent le ton : des images de film qui se succèdent fidèles à l’esprit des surréalistes que Vincent Darré adore. Des « fenêtres sur rue », projections de l’inconscient, que le passant découvre et où se mêlent cabinets de curiosité, créatures irréelles, monde animalier dont un tigre dessiné par son amie Valérie Lemercier.

Vincent darré CoussinsCoussins style Cocteau posés sur une méridienne.

Sous la verrière du 2ème étage, vous êtes invités à entrer dans un appartement type hôtel particulier et vous serez totalement immergés dans ce monde fantastique. 4 salons, 4 univers, séparés par des paravents. Un mix improbable entre les créations extravagantes de Vincent Darré et les classiques de Poltrona Frau. Une lampe Einstein, en forme de tête de mort aérée côtoie une table Calder, une console aux pieds en os – les meubles-squelettes sont sa signature – fait face à un fauteuil plus sobre.

Vincent darré x Poltrona Frau2 fauteuils inspirés du tableau « Les amants  » de Dali et des tables
Calder devant un Panneau surréaliste style de Chirico.

 Les créations de Vincent Darré sont à son image. Incarnation d’un dandy décalé, connecté à ses rêves. Il a d’abord travaillé pendant 20 ans dans la mode pour Azzedine Alaïa, Prada et Fendi aux côtés de Karl Lagerfeld. Passionné par l’univers de la décoration depuis l’enfance, il revient à ses premières amours et lance sa propre Maison en 2008. Il redécore des clubs, le Montana à Paris, le Baron à New-York, ayant lui-même beaucoup fréquenté les fêtes du Palace dans les années 1980.

Vincent Darré Lampes masques Vanités« Masques lumineux de Grazia Eminente », des luminaires
mélangeant masques de Venise et vanités (têtes de mort).

Très porté sur les événements et les décors éphémères, à l’image d’un rêve, Vincent Darré a l’art de mêler plusieurs univers. Ce dialogue avec Poltrona Frau, réputé plus classique, se révèle détonant et onirique !

Conversation entre Vincent Darré et Poltrona Frau
Jusqu’au 21 juin 2014
Le Bon Marché Rive Gauche
Maison d’Edition, 2ème étage
24, rue de Sèvres, 75007 Paris
(Métro Sèvres-Babylone)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s