All you need is love…une exposition pour célébrer la Saint-Valentin !

Il ne s’agit pas d’une réédition du célèbre tube « Love, Love, Love » des Beatles mais du titre de l’exposition à la Galerie Lumas-Paris qui commence le jour de la Saint-Valentin ! Une évocation des facettes de l’amour à travers le regard de plusieurs grands photographes…

Christopher Pillitz The Spirit of TangoChristopher Pillitz, The Spirit of Tango II, 1997/2009  © Lumas

A partir de ses collections, la Galerie Lumas dans le Marais à Paris, propose un kaléidoscope d’émotions propres à l’amour… La série de Christopher Pillitz est envoûtante… Il  a grandi en Argentine, son pays natal et il n’est guère étonnant que l’esprit du Tango habite les clichés proposés, illustrant un amour empreint de séduction et de regards langoureux. Ce photographe qui vit à Londres a changé de vie du jour au lendemain ! Après avoir travaillé des années dans l’hôtellerie de luxe, il décide de suivre sa passion et cède à l’appel du photojournalisme. Depuis trente ans, il parcourt le monde publiant des sujets dans les grands magazines internationaux. Ses reportages de voyage d’un grand humanisme, dépeignent subtilement les sentiments entre les êtres.

Greg Kadel Head Turner

Greg Kadel – Turning Head,  2007/2013 © Lumas

Ambiance plus légère et ton taquin, avec les clichés de Greg Kadel. Ce photographe et réalisateur américain, membre de la célèbre agence Trunk Archive de New-York, met en scène le désir des femmes. Déesses pour papier glacé, elles sont sublimées et glamourisées; l’amour est coquin et impérieux ! Quant à Joe McDermott, il s’inscrit résolument dans un registre Pop Art : ses images rappellent inévitablement Roy Lichtenstein, à cette différence que Lichtenstein peignait des bandes dessinées alors que McDermott crée numériquement ses planches… Les traits sont dans les deux cas, exagérés comme les sentiments : baisers, étreintes, désespoir ou déception.

joe_mcdermott The Secret

Joe McDermott – The Secret, 2012 © Lumas

Photos d’amour tendre également dans les années 1920 par Erich Salomon, considéré comme le père du photojournalisme moderne ou encore les clichés de Formentero & Formentero, des femmes esseulées et dans l’attente; l’amant qui va venir, qui passe ou qui s’en va, une ambiance à la Hopper…
Amour passionné, langoureux, secret, nostalgique ou heureux… chacun trouvera l’émotion qui le touchera.

All you need is love…
Du 14 février au 30 mars 2014
Galerie Lumas-Paris Marais
24 rue Saint-Martin, 75004 Paris
http://fr.lumas.com/galeries/paris-marais/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s