Les clichés cinématographiques de Jerry Schatzberg

La Galerie Seine 51 à Saint-Germain-des-Prés consacre une exposition au photographe, réalisateur et scénariste new-yorkais Jerry Schatzberg. Des photos iconiques et des tirages inédits défilent, entre mouvement aérien et récit cinématographique.

Wall Street: 1958-814-003-325Manhattan, New York, USA 1958Wall Street – Betsy flânant à New-York en 1958, un cliché inédit
à la Galerie Seine 51. © Jerry Schatzberg

Né en 1927 à New-York, il démarre dans les années 50 en créant son propre studio. Il travaille pour des revues telles que Vogue, Esquire ou Life en tant que photographe de mode. Les codes de son style sont déjà identifiables : cadrages étudiés et sens du récit. Il fera la connaissance de Faye Dunaway alors modèle qui s’orientera ensuite vers le cinéma. Leurs trajectoires sont parallèles. Il réalisera de nombreux films dont « L’épouvantail » en 1973 qui obtiendra la Palme d’Or au Festival de Cannes. Le cliché des jambes de Faye Dunaway, choisi pour l’affiche du Festival cannois en 2011, apparaît comme le symbole d’une oeuvre mixant photographie et septième art.

Thum and Eye Bill Wyman Jerry Schatzberg 1965

Portrait de Bob Dylan en 1965 par Jerry Schatzberg
© Jerry Schatzberg

Dans le sillage de la star, une constellation de portraits consacrés aux artistes qu’il connaît – Andy Warhol, les Rolling Stones, les Beatles ou Steve McQueen -révèlent des moments de vérité. Comme il le déclare dans une interview accordée à M le magazine du Monde : « Mon objectif n’est pas de les rendre beaux ni laids, mais d’aller chercher leur âme. » Ainsi, il a su capter dans une série dédiée à Bob Dylan, des attitudes naturelles sans effet de pose.

Legs Faye Dunaway Jerry Schatzberg

Legs, Faye Dunaway la photo prise en 1968 sera choisie pour l’affiche
du Festival de Cannes 2011 © Jerry Schatzberg

Outre ces clichés inédits comme Wall Street, on découvre une série de paysages poétiques qui racontent une histoire personnelle, des images jusque-là enfouies. Des visuels oniriques ponctués de ballons, une scène saisie au détour d’un regard comme dans Backstreet Romance, une autre croquée sur le vif sur un marché…Pas de doute, Jerry Schatzberg a su allier ses deux passions, nous emmenant avec chaque photo sur un plateau de cinéma…

Jerry Schatzberg « Photographies » – Jusqu’au 14 décembre 2013
Galerie Seine 51
51 rue de Seine – 75006 Paris (Métro Odéon)
http://www.seine51.com

Jerry Schatzberg :
http://www.jerryschatzberg.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s