L’Art du Néon à la Maison Rouge

L’invention du néon fête ses 100 ans ! Avec l’exposition « Néon, who’s afraid of red, yellow and blue? », La Maison rouge, consacre la première exposition internationale à cet art devenu tendance !

Une invention lumineuse

L’installation spectaculaire de Jason Rhoades : des mots en néon issus de soirées
« brainstorming » avec
 ses invités dans son atelier de Los Angeles.

Située face au Port de l’Arsenal, non loin de la Place Bastille, se trouve La Maison Rouge, inaugurée en 2004 pour promouvoir l’art contemporain. Dans ce bâtiment aux baies vitrées et à l’accès discret, on est surpris de découvrir une exposition consacrée aux tubes fluorescents.
C’est un physicien et chimiste français, Georges Claude qui inventa le tube de néon en 1912. Le néon est un gaz rare incolore, délicat à manipuler. Enfermé dans un tube en verre et soumis à une décharge électrique, il libère un halo rougeoyant. Le néon est devenu le terme générique même pour désigner les gaz d’autres couleurs : jaune pour l’hélium, violet pour l’argon, bleu lorsque ce dernier est mêlé à des vapeurs de mercure…

De l’invention à la création artistique

Chromosaturation par Carlos Cruz-Diez : le néon est utilisé
comme lumière et non comme objet.

Le premier client des lampes néon fut un barbier qui commanda une enseigne lumineuse à Georges Claude. Les signaux publicitaires furent longtemps les seules applications de cette invention, transformant la physionomie des villes.
Les artistes s’en emparèrent une vingtaine d’années plus tard…
Ce matériau délicat fascine les créateurs par la vivacité des couleurs et sa flexibilité… Les premières expérimentations transforment les tubes en mots. « La lumière parle » d’Eric Michel ou le mot « Rien » par Jean-Michel Alberola écrit en lettres bleues, évoquant la forme d’un crâne…

 François Morellet  – Abstraction géométrique.

L’installation la plus spectaculaire est certainement celle de l’artiste américain Jason Rhoades; le résultat de joyeux happenings intitulés « Black Pussy Soirée Cabaret Macramé » où les invités de tous horizons, proposaient des appellations pour désigner le sexe féminin. 1724 mots émergèrent et furent transposés en néon. Le chaos des fils et des transformateurs, restitue la cacophonie et l’ambiance de ces soirées.
Au-delà de l’évolution du néon dans l’art, les espaces illuminés suscitent des sensations indépendantes… Ainsi, l’installation Chromosaturation conçue par l’artiste vénézuélien Carlos Cruz-Diez, nous plonge dans une expérience onirique, les couleurs changeant au fil des pas.

Les oeuvres d’Ivàn Navarro

Ivàn Navarro – Man Hole – Néons, miroir, miroir sans tain,
électricité.
 © Baro Galeria

Ses oeuvres et l’espace « Trajectoires », valent à eux seuls la visite ! Né en 1972 à Santiago du Chili, Ivàn Navarro vit et travaille à New-York… Il est passé maître dans l’illusion de la profondeur qu’il met en scène par un jeu de miroirs… Une mise en abyme qu’il multiplie dans des puits lumineux ou des portes échappées d’une installation « Death Row » qu’il présenta à la Biennale de Venise en 2006.

Cette exposition est une exploration intéressante des tubes fluorescents; le néon aurait, néanmoins, mérité une scénographie plus spectaculaire… Le parti-pris du parcours est une narration historique; si le néon capte le regard, on aurait souhaité qu’il stimule davantage l’imagination… Cependant cette première du genre donnera probablement des idées lumineuses à d’autres…

Néon, who’s afraid of red, yellow and blue? – Jusqu’au 20 mai 2012
La Maison Rouge – 10 boulevard de la bastille – 75012 paris
Du mercredi au dimanche de 11h à 19h
Nocturne le jeudi jusqu’à 21 h
http://www.lamaisonrouge.org

Présentation de l’exposition :
http://www.dailymotion.com/video/xpdav4_neon-who-s-afraid-of-red-yellow-and-blue-documentaire_creation

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s