Le Luxe se joue des codes du Street Art

Le Street Art est décidément tendance et de moins en moins underground… Hermès surprend avec des carrés Street Art, Bottega Veneta succombe à Jackson Pollock et Kenzo surfe sur cette vague d’inspiration urbaine !

Les carrés Hermès en mode Street Art

C’est une surprise de la collection Automne-Hiver 2011, puisque la Maison Hermès, connue pour son classicisme, s’aventure sur le terrain du Street Art en faisant appel au Graffeur Kongo et en lui laissant carte blanche ! Résultat ? Une série exclusive de 8 foulards intitulée Graff, impressions de tags colorés et urbains, destinée à rajeunir la clientèle de la marque… et à faire vibrer les fidèles !

Kongo est le pseudonyme de Cyril Phan, un street-artist de Bagnolet, mondialement reconnu, qui exerce son talent depuis une vingtaine d’années. Il a souhaité qu’une partie de sa rémunération soit reversée au collectif Kosmoplite qu’il a créé en vue de soutenir les artistes urbains dans le monde; un geste salutaire et solidaire qui lui permet de ne pas renoncer aux valeurs la Street Culture.

Esprit arty pour Bottega Veneta

Bottega Veneta qui cultive une discrétion anti-bling-bling, reléguant son logo à l’arrière-plan, avait déjà étonné en juin à Milan, avec sa collection Printemps-Eté 2012, en présentant un pantalon coloré comme s’il avait été peint avec une bombe aérosol. Aussi cette création de chaussures inspirées des fameux drippings du peintre américain Jackson Pollock, fait le buzz !

Chaussures Bottega Veneta inspirées par Jackson Pollock.

Des salomés à talons et des ballerines composent ce tableau arty; des motifs peints sur de la soie, réalisés à la main pour reproduire l’effet du dripping, littéralement un égouttage de peintures pour former des couches superposées. Un esprit tendance inattendu pour cette marque vénitienne ultra-sélecte. Longtemps endormie, elle vit une renaissance spectaculaire depuis sa reprise par le groupe Gucci/PPR, sous l’impulsion de Tomas Maier, son Directeur artistique.

Un lifting pour le flacon Flower by Kenzo.

Flower Tag by Kenzo : un coquelicot taggé orne le flacon

Parfum emblématique de Kenzo, Flower a bénéficié d’un lifting street… Une fleur taggée, dessinée par Serge Mansau, orne désormais le flacon. Une campagne publicitaire associée, véhicule un esprit plus libre.  La marque du créateur japonais propose sur un site dédié de tagger son rêve « Tag your dream »,  une approche participative typique de la Street Culture.

A travers ces aventures dans l’art urbain, les marques cherchent à véhiculer un esprit non conventionnel et à récupérer les valeurs du Street Art : une liberté d’exprimer ses désirs et ses rêves, une envie de rébellion en résonance avec une volonté d’anticonformisme dans la société et de la part de certains clients du Luxe. A l’inverse, il n’est pas certain que l’essence même du Street Art supporte cette institutionnalisation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s