Zaha Hadid, une architecte en vogue

Conçu par Zaha Hadid pour Chanel, le pavillon Mobile Art, un musée itinérant inédit, se pose définitivement à Paris, au pied de l’Institut du Monde arabe. Il abrite une exposition dédiée au style de cette architecte Britannique d’origine irakienne qui ne cesse de repousser les limites de son art et dont le carnet de commandes explose !

Un OVNI architectural

Après Hong-Kong, New-York et Tokyo, un bâtiment en forme d’Ovni a atterri devant l’Institut du Monde arabe. Ce concept inédit de musée mobile a été créé à la demande de KarL Lagerfeld pour célébrer le fameux sac matelassé 2.55 de Chanel. Une installation qui devient permanente puisque la marque en a fait don à l’Institut; cet espace pourra ainsi accueillir des expositions modulables. La première – honneur à César – est dédiée aux réalisations en cours ou à venir de Zaha Hadid… une plongée au coeur du style de l’architecte, figure du mouvement déconstructiviste.

Des lignes féeriques et aériennes

L’intérieur du Pavillon Mobile Art 

Bannissant les angles, superposant les plans, les courbes enveloppent le visiteur… A l’intérieur du Mobile Art, un rêve alvéolé, envoûtant, où photos et maquettes sont projetées sur des écrans géants aux formes arachnéennes… Des jeunes et des étudiants internationaux se bousculent pour vivre cette expérience multi-sensorielle et découvrir ces réalisations d’un autre type. L’exposition est courte mais dense tant par les nouvelles perceptions qu’elle suscite que par les explications très fournies sur le travail de l’architecte.

Zaha Hadid, star de l’architecture

La Tour Dorobanti à Bucarest, Roumanie – © Zaha Hadid Architects

Zaha Hadid est la première femme à avoir obtenu le Prix Pritzker en 2004, équivalent du Nobel en architecture. Diplômée de la prestigieuse Architectural Association School of Architecture de Londres, son ascension et sa consécration furent tardives. C’est en 1992, à 42 ans qu’elle achève son premier édifice, la caserne des pompiers du fabricant de design suisse Vitra. Depuis, elle s’est bien rattrapée puisqu’elle est désormais présente dans 44 pays et on ne compte plus ses réalisations exceptionnelles : l’usine BMW à Leipzig, l’Opéra de Canton ou le Musée MAXXI à Rome.

Cette exposition est l’occasion de découvrir le parcours et les travaux de Zaha Hadid qui n’a pas fini de faire le buzz !  Elle renouvelle également les codes du design puisqu’elle a dessiné un sac pour Louis Vuitton, des bottes pour Lacoste  ou un sofa en forme de boomerang. Sans oublier bien sûr ses futures réalisations : le Centre aquatique des Jeux Olympiques de Londres en 2012 ou le projet Guggenheim à Taïwan.

Zaha Hadid – Une architecture jusqu’au 30 octobre 2011
Pavillon Mobile Art – Institut du Monde Arabe
1 rue des Fossés Saint-Bernard – 75005 Paris
Tous les jours sauf  le lundi.

Site de l’Institut du Monde arabe :
http://www.imarabe.org/exposition/zaha-hadid-une-architecture-3

Site de Zaha Hadid Architects :
http://www.zaha-hadid.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s