Les doodles de Google…

Certains jours, le logo de Google change de look ! Baptisés doodles – gribouillages – ils célèbrent des évènements spéciaux ou commémorent la naissance de personnalités. Parfois, des artistes s’amusent aussi à les revisiter…

Happy Doodles !

Google en version Pop-Art reprenant le célèbre LOVE
de Robert Indiana pour la Saint-Valentin.

Une section du célèbre site basé à Mountain View, dans la Silicon Valley, les rencense chronologiquement. Les doodles dont la sonorité épouse le mot Google, soit un effet de paranomase pour les amateurs de rhétorique, égaient le surf de la plupart des internautes !

21 juin 2011 – Doodle univers manga par Murukami
pour fêter le solstice d’été. 

Célébration de la Coupe du Monde de Football ou des Jeux Olympiques, rappel des étapes de la Conquête spatiale, les versions customisées du logo sont affichées pendant une journée. Certaines créations sont limitées géographiquement : fête de l’indépendance, jour d’élections, personnalités locales…D’autres sont affichées globalement : l’anniversaire de naissance de la chorégraphe Martha Graham avec une animation aérienne, la découverte des Rayons X ou les 30 ans de la création de Pacman auquel on peut rejouer dans un labyrinthe autour du logo !

Les doodles artistiques

Doodle by Jeff Koons avec ses tulipes chromées en 7 couleurs
qui figurent sur le parvis du Musée Guggenheim à Bilbao. 

Les artistes sont également présents dans ce panthéon virtuel : ceux auxquels on rend hommage Van Gogh, Magritte, Brancusi ou Pollock et ceux qui prennent leurs pinceaux ou leurs chalumeaux pour habiller le logo à leurs couleurs… Jeff Koons y a posé ses fameuses tulipes et dernière surprise en date, Takashi Murakami lui-même, s’est amusé à l’entourer de ses fleurs et de ses personnages kawaï…

21 novembre 2008 – Anniversaire de René Magritte
 Mix de 2 tableaux « Golconde » (1953) et « Le Fils de l’Homme » (1964).

C’est aussi l’occasion de redécouvrir des artistes et de plonger dans leur univers. Magritte qui dans Golconde faisait pleuvoir des personnages identiques pour symboliser la perte d’identité au XXème siècle… Idée que l’on retrouve dans son autoportrait « Le fils de l’Homme » où il se cache derrière une pomme, fruit emblématique de son tableau « Ceci n’est pas une pomme ».

19 février 2011 – Naissance de Brancusi rendant hommage à ses sculptures
dont la Muse endormie (1910) au centre, et Le Baiser à droite.

Le Doodle Brancusi nous transporte dans l’univers abstrait et épuré de l’artiste roumain qui vécut à Paris. Ancien élève de Rodin, il crée la sculpture moderne et donne sa version du célèbre Baiser, réduisant l’oeuvre à ses traits essentiels. L’Oiseau dans l’espace – qui précède le Baiser dans ce Doodle –  illustre cette simplification : les pattes et la tête se rejoignent pour former un élan vertical. Ce nouveau style artistique valut un procès à Brancusi aux Etats-Unis en 1927, lui intimant de prouver qu’il s’agissait bien d’une oeuvre d’art et non d’un objet utilitaire. Dans ce cas, elle pouvait être exonérée de droits de douane lors de son entrée sur le territoire américain.

29 janvier 2009 – Anniversaire de naissance de Jackson Pollock
reprenant sa technique du « dripping » soit dégoulinement de peinture.
 

Quant à  Jackson Pollock, on retrouve ses projections de peinture sur la toile, de multiples surfaces inscrivant le logo de Google dans le courant de l’expressionisme abstrait.

Des variations ludiques qui sont un parfait exemple de cybermarketing…

Site logos de Google :
http://www.google.com/logos/

Publicités

Une réflexion sur “Les doodles de Google…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s