Le Livre sans Nom, l’art du succès incognito

C’est l’un des succès de l’été en France… Le Livre sans Nom le doit autant à son intrigue qu’à un buzz savamment maîtrisé autour de l’identité de son auteur, inconnu à ce jour !

Un exemple de marketing viral

L’auteur a d’abord diffusé son livre sur Internet, chapitre par chapitre, via le site Lulu.com en août 2006. Rédigé en anglais, il attire l’attention de l’éditeur britannique Michael O’Mara qui serait le seul à l’avoir rencontré. Publié en 2007, il fut un best-seller d’abord en Grande-Bretagne puis aux Etats-Unis. Le livre a été annoncé par une bande-annonce comme pour un film avec un slogan accrocheur « Quiconque a lu Le Livre sans Nom, s’est retrouvé mort ». La version française est sortie en juin dernier.

L’identité de l’auteur suscite beaucoup d’interrogations et pour cause, le livre est signé « Anonyme »  et les rumeurs les plus folles courent à son sujet… S’agit-il d’une personnalité célèbre qui ne veut pas apparaître ? De nombreux internautes pensent à Quentin Tarantino auquel l’univers du livre pourrait s’apparenter. D’autres sont allés jusqu’à avancer des hypothèses moins évidentes, David Bowie ou le Prince Charles par exemple… S’agirait-il d’un ou plusieurs auteurs ? Ou d’un inconnu qui a trouvé la technique de promotion idéale ?

La suite du Livre sans Nom, The Eye of the Moon (L’Oeil de la Lune)

L’éditeur français (Sonatine Editions) ne connaît pas lui-même l’auteur du livre… Maigre indice, une page « Bourbon Kid » – du nom du personnage principal – existe sur Facebook; il n’est pas certain non plus que le figurant masqué et en cape sur cette page représente le véritable écrivain.

Un livre d’aventures déjantées

Le livre en lui-même est divertissant voire prenant. Un rythme palpitant, une atmosphère de film noir, une intrigue qui peut rappeler ou parodier de nombreux films d’aventures et de suspens à l’instar de Seven, the Ring, Desperado… Une multitude de personnages, un tueur en série qui assassine tous ceux qui auraient lu le Livre sans Nom, un tueur à gages sosie d’Elvis, une sublime créature amnésique, des moines experts en arts martiaux, deux flics qui enquêtent… se croisent à Santa Mondega, une ville oubliée d’Amérique Latine, sur fond de quête d’une pierre magique « L’Oeil de la Lune ».

Le troisième volet, The Devil’s Graveyard (Le Cimetière du Diable)

Le ton est vivant, plus amusant que glauque. Le livre se lit facilement – dans la veine des films actuels où le zapping est de mise – on tourne les pages frénétiquement, les scènes très visuelles se succèdent et laissent présager une adaptation cinématographique. Le second volet, L’Oeil de la Lune sortira en France en 2011 alors que le troisième Le Cimetière du Diable vient de paraître en Grande-Bretagne.

Site Version originale The Book with no Name :
http://www.thebookwithnoname.com/

Version française – Sonatine Editions :
http://www.sonatine-editions.fr/Le-livre-sans-nom

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s